Réservé aux abonnés

Coronavirus et paiement des loyers: «Je ne sais pas où aller avec mon fils»

Des locataires fragilisés par la crise du Covid-19 risquent l’expulsion pour non-paiement de leurs loyers. La section genevoise de l’Association suisse des locataires constate notamment une hausse des litiges.
11 janv. 2021, 00:01 / Màj. le 11 janv. 2021 à 06:47
De nombreux Genevois ont dû faire appel à l'ASLOCA pour des retards dans le paiement des loyers.

«Je ne sais pas où aller avec mon fils.» Gary*, coach sportif indépendant, est désespéré. «Les salles de fitness sont fermées, je ne peux plus travailler et j’ai accumulé deux mois de retard dans le paiement de mon loyer. J’ai reçu une mise en demeure en septembre et j’attends une décision du tribunal pour une éventuelle expulsion.» Ce Genevois avait pourtant trouvé un accord avec sa régie au printemps, lors de ses premières difficultés financières.

...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois