Coronavirus: Greenpeace Suisse recommande l’utilisation des masques en tissu

Greenpeace Suisse demande à la Confédération de recommander l’utilisation de masques en tissu. Selon de nombreux experts de la santé, ces masques offrent au grand public une protection suffisante contre le coronavirus.

28 juil. 2020, 07:20
Selon Greenpeace, les masques en tissu offrent une protection suffisante hors des hôpitaux (ILLUSTRATION).

L’usage de masques réutilisables permettrait aussi d’éviter une nouvelle pénurie et de réduire la pollution. Greenpeace Suisse cite une étude publiée dans la revue «Environmental and Science Technology» selon laquelle environ 129 milliards de masques et 65 milliards de gants sont utilisés chaque mois durant la pandémie.

Selon les experts, les masques réutilisables offrent une protection suffisante au grand public. Hors des hôpitaux, des masques certifiés à usage unique ne sont pas nécessaires, car l’infection est beaucoup plus faible, explique ainsi l’infectiologue Gerhard Eich, membre du comité de la Société suisse d’hygiène hospitalière, cité dans le communiqué.

Selon lui, il est également inutile d’utiliser des gants à usage unique hors des hôpitaux. Le médecin zurichois recommande plutôt de se laver les mains avant de toucher des aliments ou de préparer les repas.