Réservé aux abonnés

Coronavirus: le verdict des eaux usées sur la présence du virus

Il est possible de détecter, dans les stations d’épuration, les traces du Sars-Cov-2. Un outil qui permettrait de mesurer l’incidence du coronavirus sur une population donnée. Un projet de recherche sera étendu.

17 déc. 2020, 00:01 / Màj. le 17 déc. 2020 à 07:09
Les eaux usées, ici la station d’épuration de Werdhölzli (ZH), regorgent d’une foule d’infos précieuses, notamment sur le Covid-19.

Elles faisaient, jusqu’ici, les gros titres en révélant la consommation de drogues dans les villes européennes: les analyses des eaux usées sont désormais, aussi, des indicateurs du coronavirus. En Suisse, deux stations d’épuration, à Zurich et à Lausanne, scrutent déjà, avec succès, les traces du Sars-Cov-2. L’Office fédéral de la santé publique (OFSP) veut, désormais, élargir la recherche.

Les scientifiques de l’Institut fédéral suisse des s...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois