Réservé aux abonnés

Coronavirus: pourquoi la Suisse n’impose pas le port du masque FFP2

Face à la propagation de nouvelles souches, des pays et régions imposent, ou vont imposer, le port du masque FFP2 dans les commerces et les transports publics. La Confédération n’entend, pour l’heure en tout cas, pas prendre une telle mesure. Nos explications.
18 janv. 2021, 18:50
L'Allemagne décidera mardi de généraliser le port de masques de type FFP2 ou non dans les transports publics.

A Munich, ce lundi, le port du masque FFP2 était de rigueur dans les supermarchés ou les bus. Le gouvernement de la Bavière a décidé d’imposer le masque blanc en bec d’oiseau au lieu du masque chirurgical dans certains lieux. L’Allemagne décidera mardi de généraliser ou non la mesure sur tout le territoire. De son côté, l’Autriche, qui le demandait déjà dans les télécabines des stations de ski, l’imposera dans les magasins et transports publics dès le ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois