Réservé aux abonnés

Corruption, dopage et attribution des Mondiaux: les plaies de l’IAAF

Le mandat de Sebastian Coe, le nouveau président de la Fédération internationale, commence par plusieurs embûches.

10 déc. 2015, 23:39
/ Màj. le 11 déc. 2015 à 00:01
epa05050708 (FILE) A file picture dated 03 September 2015 of IAAF President Lord Sebastian Coe before the Weltklasse IAAF Diamond League international athletics meeting at the Letzigrund stadium in Zurich, Switzerland. Sebastian Coe, president of the athletics governing body IAAF, has been elected as chairman of the board of the Diamond League series of meetings, the IAAF confirmed on 01 December 2015. (KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT) *** Local Caption *** 52186229

Un ancien président mis en examen pour corruption, du dopage organisé découvert en Russie, des doutes sur le Kenya, des modalités d’attribution de Mondiaux sous le coup d’une enquête en France: l’athlétisme et sa Fédération internationale (IAAF) terminent l’année 2015 à bout de souffle.

C’est le dernier dossier en date et celui qui peut le plus entacher la nouvelle présidence de l’Anglais Sebastian Coe, élu en août pour succéder à Lamine Diack. La justice française a ouvert le 1er décembre une enquête préliminaire sur les conditions d’attribution des Mondiaux 2021 à la ville américain...