Réservé aux abonnés

Des détectives engagés par le fisc

La gauche veut placer la fraude fiscale sur le même plan que la fraude aux assurances sociales.

19 déc. 2018, 00:01
DATA_ART_12574401

«La protection de la sphère privée, c’est pour tout le monde ou pour personne», s’exclame le conseiller national Samuel Bendahan (PS, VD). «On ne peut pas, d’un côté, s’en prendre aux pauvres et aux marginaux en introduisant de nouveaux outils contre la fraude aux assurances sociales et, de l’autre, ne pas se donner les moyens de sévir contre la fraude fiscale commise par les riches.» C’est pourquoi le socialiste vaudois vient de déposer une motion, cosignée par 19 parlementaires de gauche, qui a pour but d’octroyer aux administrations fiscales des moyens équivalant à ceux dont bénéficient les...