Réservé aux abonnés

Des mutantes mises sous cloche

06 juil. 2016, 23:04
/ Màj. le 07 juil. 2016 à 00:01
DATA_ART_10296514

Sandrine Hochstrasser

Des lignes de plantes verdoyantes côtoient des avortons brun foncé. Le contraste est saisissant sur ce champ de pommes de terre de Reckenholz dans la campagne zurichoise. D’un côté, des plantes génétiquement modifiées. De l’autre, des variétés classiques non traitées, succombant au mildiou après des semaines de pluie.

Nous sommes dans le seul champ d’OGM en plein air autorisé actuellement en Suisse. On y trouve du blé résistant à un champignon (l’oïdium) et, depuis peu, des pommiers qui tiennent au feu bactérien – cultivés à des fins scientifiques. La production d’OGM demeu...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois