Dix-sept blessés dans une collision ferroviaire près de Schaffhouse

La collision latérale entre deux RER survenue jeudi matin à la gare de Neuhausen-am-Rheinfall (SH) a fait dix-sept blessés. Neuf des victimes ont été hospitalisées. Personne n'a été grièvement blessé.
07 août 2015, 10:52
La collision latérale entre deux RER survenue jeudi matin à la gare de Neuhausen-am-Rheinfall (SH) a fait dix-sept blessés.
Deux RER sont entrés en collision pour une raison encore inconnue jeudi matin aux heures de pointe près de la gare de Neuhausen-am-Rheinfall (SH), entre Schaffhouse et Winterthour (ZH). Dix-sept personnes ont été blessées. La gare restera bloquée au moins jusqu'à la fermeture du trafic.

L'accident s'est produit peu après 07h30 entre une composition à deux étages des CFF arrivant de Schaffhouse et un convoi de la compagnie thurgovienne Thurbo en provenance de Winterthour. La locomotive du train à deux étages est sortie des voies.

Parmi les 17 blessés, neuf ont été transportés à l'hôpital, a indiqué à l'ats Anja Schudel, porte-parole de la police schaffhousoise. Personne n'a subi de blessures graves, selon elle.

Evacuation difficile

Les pompiers ont oeuvré pendant deux heures pour évacuer les 280 voyageurs qui se trouvaient à bord des deux trains. Si les passagers du Thurbo ont pu sortir rapidement, l'opération s'est avérée délicate pour le convoi à deux étages.

Au total, plus de 200 secouristes sont intervenus. Les CFF ont dépêché un train de secours. Plusieurs ambulances étaient également sur place.

Le trafic ferroviaire entre Schaffhouse et Dachsen (ZH) ainsi qu'entre Schaffhouse et Jestetten (D) est interrompu. Un service de bus a été mis en place. Le trains pour Stuttgart (D) sont déviés par Bâle et Karlsruhe (D). Les CFF ont ouvert une hotline (0800 722 233).

Rouverture incertaine

On ne sait pas encore si la ligne ferroviaire vers Schaffhouse pourra être rouverte vendredi matin, selon une porte-parole des CFF. Les trains accidentés ne peuvent pour l'instant pas être évacués car ils sont examinés par les enquêteurs du Service d'enquête sur les accidents (SESA) et du Ministère public schaffhousois.

Ni l'erreur humaine ni la défaillance technique ne sont écartées, a indiqué à l'ats Walter Kobelt du SESA. Les deux trains circulaient sur la même voie en sens inverse. Les convois se sont heurtés au niveau d'un aiguillage, alors que le train à deux étages changeait de voie pour entrer en gare de Neuhausen