Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

«En Suisse, le don d’organes n’est plus un sujet tabou»

Un nombre record de vies ont pu être sauvées l’an dernier.

20 janv. 2016, 23:27
/ Màj. le 21 janv. 2016 à 00:01
DATA_ART_9808990

Un nombre record de vies ont pu être sauvées l’année dernière en Suisse grâce au don d’organes. En tout, 471 transplantations ont été menées, soit une hausse de 17% par rapport à 2014, se réjouit Swisstransplant. La Fondation nationale pour le don et la transplantation d’organes constate que les donneurs décédés, au nombre de 127 (15,4 par million d’habitants), ont été 30% plus nombreux que l’année précédente.

Pour le Dr Franz Immer, directeur de Swisstransplant, cette tendance s’explique par deux facteurs: le succès du plan d’action déployé en 2013 par la Confédération et les cantons pour encourager le don d’organes ainsi que le changement d’attitude de la population, pour qui «le sujet n’est plus tabou».

Pourquoi la population est-elle plus ouverte au don d’organes?

Franz Immer: Ce sujet a été largement discuté au niveau politique et relayé par les médias ces cinq dernières années, ce qui a sensibilisé les...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias