Réservé aux abonnés

Etre paysanne suisse aujourd'hui

La vie de paysan est remplie de contraintes. Pour les femmes, les défis sont encore plus nombreux. Elles ignorent souvent leurs droits sociaux.
01 nov. 2012, 00:01
data_art_6520973.jpg

Publiée par l'Office fédéral de l'agriculture (OFAG) à l'occasion de la Conférence nationale "Les femmes dans l'agriculture suisse", qui s'est tenue mi-octobre dans le canton de Fribourg, l'enquête nationale 2012 révèle un tableau pour le moins contrasté de la réalité des femmes paysannes: si le stress et les lacunes de toutes sortes sont grandes, deux tiers d'entre elles se disent satisfaites de leur existence. Il y a dix ans, elles n'étaient que 15% dans ce cas.

"A l'avenir, il ne devrait plus y avoir une seule femme paysanne qui ne soit pas aussi copropriétaire de son domaine" , exige Maya...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois