Fausse alerte à la bombe: l'avion israélien escorté par les deux F/A-18 a bien atterri

Mardi matin, deux avions de chasse F/A-18 ont escorté un avion d'une compagnie israélienne à travers le territoire helvétique. L'alerte à la bombe s'est révélée fausse et l'appareil a bien atterri à Tel Aviv.
05 juil. 2016, 09:37
/ Màj. le 05 juil. 2016 à 12:53
Les détonations ont retenti dans le ciel alémanique vers 8h30 mardi matin.

(ats dpa) Deux F/A-18 de l'armée suisse ont escorté mardi matin un avion de la compagnie israélienne El Al entre les frontières française et autrichienne. L'appareil faisait l'objet d'une fausse alerte à la bombe. Il effectuait un vol New York-Tel Aviv.

Le Boeing 747 d'El Al a atterri à midi à Tel Aviv, indique la compagnie aérienne. Les autorités américaines d'aviation civile avaient reçu une alerte anonyme faisant état d'une bombe placée dans la cuisine du Boeing israélien, indique l'agence de presse allemande dpa.

En réalité, aucun explosif ne se trouvait à bord, selon les recherches effectuées immédiatement. Le vol s'est donc poursuivi normalement.

 

Bruyant mur du son

Les Forces aériennes suisses ont été informées par l'armée de l'air française, a indiqué leur porte-parole Jürg Nussbaum à l'ats. Les deux avions de chasse des Forces aériennes ont décollé de Payerne (VD) pour prendre en charge l'avion de ligne dans le cadre d'une mission de police aérienne. Ils ont ainsi pris le relais de jets français.

Les deux F/A-18 ont franchi le mur du son pour rejoindre l'avion de ligne au plus vite. Ils ont provoqué du même coup deux fortes détonations entendues vers 08h30 dans une partie de la Suisse alémanique.

Les avions des Forces aériennes suisses franchissent le mur du son à environ 160 reprises chaque année. Pour ce faire, ils évitent en principe les régions fortement habitées du Plateau ou celles présentant un danger d'avalanche ainsi que les altitudes inférieures à 10'000 mètres, sauf en cas d'urgence.

 

24h sur 24 en 2020

Depuis le début de l'année, la police de l'air des Forces aériennes est en service cinq jours par semaine, de 08h00 à 18h00. En dehors de ces heures, les polices de l'air des pays voisins sont autorisées à survoler la Suisse en cas d'urgence.

Dès l'an prochain, le service de police de l'air suisse sera étendu à sept jours. D'ici à 2020, il sera progressivement élargi à un fonctionnement 24 heures sur 24.

Note: Nouveau: 6e paragraphe (pratique en vigueur en matière de mur du son), 5e, 7e et 8e paragraphes complétés (raisons de la vitesse supersonique et détails supplémentaires sur les horaires de la police de l'air).