Réservé aux abonnés

Frontières fermées, Italiens fâchés

Trois postes clos durant six mois la nuit pour analyser trafic et criminalité.
28 mars 2017, 23:40
/ Màj. le 29 mars 2017 à 00:01

Au Tessin, trois petits postes-frontières avec l’Italie resteront fermés durant la nuit dès samedi. Pendant une phase-test de six mois, des données seront recueillies sur le trafic et la criminalité transfrontalière. Les communes frontalières italiennes ne comprennent pas cette décision. Selon la police cantonale et les gardes-frontière, les postes de Novazzano-Marcetto, Pedrinate et Ponte Cremenaga resteront fermés de 23h à 5 heures. Ce projet pilote découle d’une motion de la conseillère nationale de la Lega Roberta Pantani. Durant la phase de test, des informations seront récoltées sur les ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois