Grisons: une idée venue de l’Himalaya pour sauver les glaciers suisses

Accumuler les eaux qui fondent du glacier durant l’été pour en faire de la neige qui sera déposée sur le glacier durant l’hiver. C’est le principe du projet «MortAlive» qui vise à ralentir la fonte du Morteratsch.

11 févr. 2021, 18:15
Comme ses compères suisses, le glacier de Morteratsch fond d'année en année.

Un projet pilote a été lancé jeudi près de Pontresina (GR) pour ralentir la fonte du glacier de Morteratsch. Une technique venue de l’Himalaya est notamment utilisée.

L’idée est de recycler les eaux de fonte du glacier, ont indiqué jeudi les responsables du projet «MortAlive». Il s’agit d’accumuler ces eaux de fonte en été pour en faire ensuite de la neige qui est déposée sur le glacier en hiver.

Tant qu’il y a de la neige sur la glace, le glacier est protégé.
Felix Keller, glaciologue et expert en neige et en permafrost

«Tant qu’il y a de la neige sur la glace, le glacier est protégé», explique Felix Keller, glaciologue et expert en neige et en permafrost. La neige reflète le rayonnement solaire et isole le glacier des températures élevées durant l’été.

«Corde à neige»

Les systèmes d’enneigement conventionnels avec des canons à neige ne peuvent pas être utilisés en raison des mouvements des glaciers. En collaboration avec la Haute école spécialisée de Lucerne, des spécialistes ont mis au point une «corde à neige» équipée de cinq buses. Des tests sont actuellement effectués.

En plus de la «corde à neige», les techniciens utilisent aussi des «Ice stupa», des stoupas de glace. Ces cônes de glace servent à stocker les eaux de fonte. Ils ont été inventés dans l’Himalaya où ils sont utilisés pour l’irrigation au printemps.