Contenu partenaire

Il est passé du mazout aux pellets et en est très satisfait !

Marc Pouilly vient de passer au chauffage à pellets. Il ne voit que des avantages à ce changement. Retour d’expérience.
17 déc. 2020, 11:22
/ Màj. le 29 janv. 2021 à 08:00
pelets_ASP_51287368_1000x562

Ce sera son premier hiver sans mazout ! Marc Pouilly, un habitant du Canton de Genève, vient en effet d’installer un chauffage à pellets (granulés de bois) dans sa maison. Son bâtiment compte deux appartements, qui partagent le même système de chauffage.
Il y a plusieurs années déjà, Marc Pouilly avait réfléchi à changer sa chaudière au mazout vieillissante. Mais, avec son voisin copropriétaire, ils n’avaient pas réussi à s’entendre sur la solution à adopter. Finalement, alors que le ramoneur trouve des émissions de CO2 inquiétantes, les deux voisins se retrouvent obligés de trouver un terrain d’entente. Après discussions, recherches et estimations, ils optent pour le chauffage à pellets. « J’avais déjà des pellets dans ma précédente maison, explique le propriétaire, et j’en étais très satisfait. Pour moi, c’est la meilleure solution. Ecologique et économique. Se chauffer avec du bois est vraiment différent, c’est une source de chaleur très agréable. J’ai réussi à convaincre mon voisin et nous nous sommes lancés. » Le local à mazout, grâce à quelques travaux, est désormais utilisé pour le stockage des granulés.

Bois + soleil

En plus de ce système de chauffage à énergie renouvelable, les deux genevois ont installé, pour leur eau, des panneaux solaires thermiques. Aux beaux jours, dès que le soleil brille, la chaudière n’a plus besoin de fonctionner.

«Je suis quasiment certain que ma consommation va nettement baisser.»

Avec son nouveau chauffage, Marc Pouilly devrait bien moins consommer d’énergie. « Dans mon précédent logement, j’avais vu la différence, se souvient-il, là, je manque de recul pour pouvoir l’affirmer mais je suis quasiment certain que ma consommation va nettement baisser. » Pour ce changement, Marc Pouilly a reçu des subventions, communales pour les pellets et cantonales pour les panneaux solaires thermiques. Il va aussi pouvoir déduire cette somme des impôts.

Les avantages du bois

Il existe des systèmes de chauffage avec pellets, bûches ou plaquettes de bois. Ils sont simples d’utilisation car automatiques. « Pour moi, utiliser le bois est vraiment la meilleure solution de chauffage, conclut Marc Pouilly, c’est plus écologique et c’est bon pour l’économie locale. Je prends mes pellets, qui sont en quelque sorte des déchets de bois, à quatre kilomètres de chez moi.» Se chauffer au bois du pays permet en effet, parce que le peu de CO2 produit par la combustion est compensé, de contribuer à la protection du climat. L’énergie du bois constitue d’ailleurs l’un des principaux piliers de l’approvisionnement énergétique durable et neutre sur le plan climatique en Suisse.

En savoir plus : www.chauffezrenouvelable.ch