Réservé aux abonnés

«Il faut des soins palliatifs mobiles»

Un programme national de recherche met en lumière le rapport ambivalent des Suisses à la mort.

08 févr. 2019, 00:01
DATA_ART_12659929

La fin de vie en Suisse a fait l’objet d’un programme national de recherche, mené de 2012 à fin 2018. Au total, 33 études ont donné lieu à la parution d’un ouvrage qui, non seulement, synthétise les résultats, mais prend également en considération la littérature parue sur le sujet dans d’autres pays. A l’occasion de la présentation du livre, hier, à Zurich, Markus Zimmermann, professeur de théologie à l’Université de Fribourg et un des auteurs de l’ouvrage, revient sur les principales conclusions de la vaste recherche.

La mort représente-t-elle un grand sujet de préoccupation pour les Suisses?

O...