Immobilier: toujours plus de pendulaires en Suisse en raison des prix élevés des logements

Une étude de Crédit Suisse montre qu’en raison du prix trop élevé des logements en propriété dans les centres et leurs agglomérations, il y a de plus en plus de pendulaires en Suisse.

04 mars 2020, 11:07
Actuellement, plus de 2,6 millions de personnes actives quittent leur commune de résidence pour se rendre au travail, et une personne sur cinq franchit même la frontière cantonale pour cela. (illustration)

De nombreux Suisses rêvent d’être propriétaires et tentent l’aventure au vu des faibles taux d’intérêt hypothécaires. Néanmoins, selon l’endroit où l’on travaille, il n’est pas toujours évident de trouver un logement qui correspond à ses moyens financiers.

Une étude de Crédit Suisse publiée mercredi le montre: de plus en plus de Suisses pendulent en raison des prix élevés de l’immobilier dans les centres et leurs agglomérations. «Actuellement, plus de 2,6 millions de personnes actives quittent leur commune de résidence pour se rendre au travail, et une personne sur cinq franchit même la frontière cantonale pour cela», explique Crédit Suisse. 

Plus de 30 minutes de trajet en moyenne

Or, la longueur des trajets domicile/travail peut provoquer de la fatigue et a donc un impact non négligeable sur la satisfaction et la santé des individus. Ces derniers recherchent donc avant tout un lieu d’habitation qui dispose de liaisons de transport fiables et rapides. En moyenne, un pendulaire met un peu plus d’une demi-heure pour se rendre au travail. 

Pour aider les futurs propriétaires, Crédit Suisse propose une carte interactive qui montre, pour le lieu de travail souhaité, les lieux de résidence des pendulaires, le temps nécessaire pour rejoindre ces localités et l’offre immobilière dans ces localités.