Intoxications en 2020: plus de 50% des cas concernent des enfants

En 2020, 54% des cas d’intoxication ont touché des enfants, surtout les plus petits. Médicaments et produits ménagers se retrouvent en tête des causes d’accidents.

07 janv. 2021, 19:34
Les médicaments (35,8%) , les produits ménagers (25,3%) et les plantes (9,9%) ont provoqué 71 % des 40'000 cas d’intoxication.

Plus d’un cas d’intoxication sur deux concernait un enfant (54%) l’an dernier, dont la grande majorité (84 %) n’allait pas encore à l’école. Les médicaments (35,8%), les produits ménagers (25,3%) et les plantes (9,9%) ont provoqué 71 % des 40’000 cas d’intoxication.

Intoxications volontaires chez les adultes

Les intoxications infantiles sont accidentelles, indique Tox Info Suisse dans un communiqué jeudi. Celles chez les adultes sont avant tout volontaires, pour la plupart des tentatives de suicide (69%) et des abus de substances (14%).

Une nouvelle fois, le service de consultation a également été fortement sollicité avec 806 demandes de renseignement dues aux intoxications par les champignons.

39’907 consultations liées aux intoxications

En 2020, la fondation Tox Info Suisse a fourni 39’907 consultations liées aux intoxications, soit une hausse de près de 2% par rapport à 2019. Et 93% des demandes étaient liées à une exposition à une substance toxique tandis que seules 7% étaient de nature préventive.

Plus de 70% des consultations ont été fournies directement aux personnes concernées ou à leurs proches. Les autres cas concernaient les professionnels de la santé, les institutions et organisations à la recherche de données spécifiques liées à l’évaluation du risque et aux mesures à prendre lors d’intoxications aiguës.

Hausse importante des visites sur Tox Info Suisse

Quant au site internet de Tox Info, il a été visité plus de 645’000, soit 28% de plus par rapport à 2019. La consultation téléphonique d’urgence, directement au 145 ou par l’application Tox Info, est à disposition du public et des professionnels de la santé jour et nuit, rappelle l’organisation.