Johann Schneider-Ammann élu président de la Confédération

Avec Johann Schneider-Ammann, la présidence de la Confédération en 2016 échoit entre les mains d'un ancien capitaine d'industrie. A près de 64 ans, le libéral-radical bernois pourra profiter de l'occasion pour améliorer sa cote de popularité auprès des Suisses.

09 déc. 2015, 13:11
Johann Schneider-Ammann, à gauche, aux côtés d'Alain Berset, Guy Parmelin et du nouveau chancelier Walter Thurnherr, au moment de prêter serment.

Johann Schneider-Ammann présidera la Confédération en 2016. L'Assemblée fédérale a élu mercredi le libéral-radical bernois de 63 ans par 196 voix sur 208 bulletins valables. Le ministre de l'économie succède à la socialiste Simonetta Sommaruga.

Douze bulletins ont porté le nom de personnalités diverses. Vingt-sept étaient blancs et six nuls.

Avec le libéral-radical, le canton de Berne est représenté pour la 25e fois à la présidence de la Confédération. La dernière Bernoise à occuper ce poste était la sortante Simonetta Sommaruga.

"Primus inter pares" dès le 1er janvier, le conseiller fédéral s'offrira une visibilité accrue. Ainsi qu'à son parti. La présidente bernoise du National Christa Markwalder et le président neuchâtelois du Conseil des Etats appartiennent aussi au PLR.

Johann Schneider-Ammann a été élu au Conseil fédéral en 2010. Il a succédé à l'Appenzellois Hans-Rudolf Merz. A l'issue d'une rocade entre ministres, cet ancien chef d'industrie a repris le Département de l'économie des mains de la démocrate-chrétienne Doris Leuthard.

Cette dernière, qui a déjà présidé la Confédération en 2010, devrait à nouveau exercer cette fonction en 2016. En attendant, le Parlement doit l'élire vice-présidente du Conseil fédéral.