Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

L'agression par le chien écartée

Les experts italiens ont analysé l'enquête sur la base du dossier fourni par la famille. Ils ont présenté leurs conclusions hier, à Sion.

09 janv. 2013, 00:01
data_art_6711001.jpg

"Des griffures reçues par Luca sont compatibles avec un corps nu qui roule parmi des ronces. Par contre, en ce qui concerne les ecchymoses, il s'agit de lésions indicatives de l'action directe d'un ou plusieurs objets contondants aux bords émoussés." Cet extrait est tiré du rapport présenté hier matin à Sion par les quatre experts italiens qui se sont penchés sur l'affaire Luca Mongelli. Quatre spécialistes pour qui le doute n'est pas permis pour expliquer pourquoi cet enfant fut retrouvé inconscient et à demi-nu dans la neige en 2002 à Veysonnaz.

Une seule hypothèse tient la route selon ces experts: l'agression humaine. Quid de la conclusion de l'enquête valaisanne qui désigne le chien de l'enfant comme seul coupable? Là aussi, les experts mandatés, non pas par la famille Mongelli, mais par la présidence de la commission bicamérale italienne de l'enfance à Rome, sont formels. Selon eux, le 7 février 2002...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias