L'homme qui courait derrière sa voiture sur l'autoroute neuchâteloise condamné à 60 jours-amende avec sursis

La vidéo de ce conducteur qui courait derrière sa voiture, sur l'A5, dans le canton de Neuchâtel, en octobre dernier, avait fait un buzz international sur internet. Ce mardi, une juge a retenu la violation grave des règles de circulation. Il écope du sursis.
22 mars 2017, 06:46
Cet automobiliste l'a échappé belle lundi sur l'A5.

S'il n'avait pas risqué sa vie, voire celle des autres, en se lançant derrière sa voiture qui s'est mise à rouler toute seule sur l'A5, le 17 octobre dernier à la hauteur de la sortie de la Brena, ä Colombier, dans le canton de Neuchâtel, la scène aurait "un peu fait Charly Chaplin. Mais à la fin ça glace le sang", a expliqué Corinne Jeanprêtre.

Pour la président du Tribunal de police, à Neuchâtel, il ne fait aucun doute que l'automobiliste a violé de façon grave des règles fondamentales de la circulation routière. Dont celle de se comporter de manière à ne pas gêner ni mettre en danger ceux qui utilisent la route. Elle remarque que le prévenu a eu énormément de chance de ne pas se faire écraser par d'autres véhicules, car le "trafic était assez dense".

>>A lire aussi: Colombier: sa voiture prend le large, il lui court après sur l'autoroute

 

Faute grave

La juge a suivi en tous points les infractions visées dans un premier temps par le ministère public. Elle a néanmoins adouci la sanction en réduisant la peine du prévenu de 90 à 60 jours-amende, avec sursis pendand deux ans, ainsi que l'amende qui passe de 2130 à 1500 francs.

L'avocat du prévenu espérait faire tomber le caractère grave des infractions commises par ce conducteur, qui s'était arrêté sur la bande d'urgence avec un autre chauffeur de camion. Cela n'a pas été le cas et devrait se traduire par un retrait de permis (sanction administrative) pour le fautif.

par Santi Terol