L'hôtellerie-restauration remet une lettre à la BNS

Les délégués de l'hôtellerie-restauration du syndicat Unia persistent. Ils exigent un taux plancher de 1,40 franc pour un euro.
05 août 2015, 15:43
bns

Ils ont remis lundi, à Berne, une lettre en ce sens à la direction de la Banque nationale suisse (BNS).

"L'emploi est en jeu!", s'exclame la branche dans un communiqué, à l'issue de sa conférence professionnelle. L'hôtellerie-restauration est l'un des secteurs qui souffre le plus de l'appréciation du franc, souligne Unia.

Les nuitées ont diminué l'an passé et le tourisme européen est en net repli, rappelle le syndicat qui a déjà à maintes reprises scandé que le cours plancher de 1,20 franc pour un euro, instauré par la BNS en septembre, était trop bas.