La Bourse suisse plombée par les craintes sur l’Ukraine

Les tensions liées à la crise ukrainienne et la crainte d’un conflit armé ont fait plonger la bourse helvétique lundi. En revanche, le franc suisse s’est renforcé.
24 janv. 2022, 16:16
Les marchés boursiers s'inquiètent de la situation en Ukraine et d'un éventuel conflit armé.

La Bourse suisse restait profondément ancrée dans le rouge lundi après-midi. L’indice vedette SMI était passé sous la barre symbolique des 12’100 points et poursuivait sa descente. Les marchés mondiaux s’inquiétaient de la situation en Ukraine et d’un possible conflit armé avec la Russie.

«La combinaison de risques de tensions géopolitiques, d’une hausse du prix du pétrole et de la perspective de taux d’inflation élevés et de taux d’intérêt élevés signifie que les investisseurs évitent actuellement les actions», note Jochen Stanzl, analyste chez CMC Markets.

«Ce n’est que mercredi que le marché boursier obtiendra, espérons-le, un peu plus de certitude quant au rythme du changement de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine. Il y a donc encore trois jours de Bourse d’incertitude avec le risque que la glissade s’accélère à nouveau mercredi soir», a-t-il ajouté.

Le franc suisse se renforce

La monnaie helvétique se renforçait nettement lundi après-midi, passant brièvement sous la barre des 1,03 franc pour un euro, alors que les marchés financiers se trouvaient dans la tourmente.

Après une brève incursion à 1,02954 EUR/CHF peu avant 14h00, un niveau qui n’avait plus été atteint depuis 2015, le franc se relâchait quelque peu face à l’euro. Vers 15h40, la paire de devises s’échangeait à 1,0328 EUR/CHF.



Les Etats-Unis ont dramatisé lundi la situation en Ukraine avec l’annonce d’une invasion russe «à tout moment». L’Otan a annoncé un renforcement de ses défenses à l’Est, dénoncé par Moscou comme une volonté «d’exacerber les tensions» avec des informations «hystériques».

par Keystone - ATS