Réservé aux abonnés

La buse, arme ultime des paysans bio

Les corneilles noires mènent la vie dure aux agriculteurs. Vaud tente une expérience pilote financée par le canton afin de maintenir la pression sur ce corvidé avide de maïs bio
17 juin 2016, 06:14
DATA_ART_10238433

Pierre-André Sieber

Sur un chemin de campagne de Boussens, dans le Gros-de-Vaud, un étrange équipage attire l’attention. Fenêtre ouverte, le conducteur d’une fourgonnette roulant à 30 km/h tient dans sa main gauche gantée de cuir un rapace d’un mètre d’envergure. A un moment donné, il lâche l’oiseau, qui file sur ses proies: des corneilles noires qui, depuis le début des semailles de maïs, obligent les paysans bio à recourir aux grands moyens. Non seulement dans le canton de Vaud, mais à peu près partout en Suisse.

Le pays compte 150 000 couples de corneilles noires. Sachant ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois