Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

La France et l'Allemagne tentent de sauver l'accord "Minsk 2"

François Hollande et Angela Merkel s'inquiètent des multiples violations du cessez-le-feu en Ukraine orientale.

20 févr. 2015, 00:01
data_art_8870371.jpg

Une semaine à peine après la conclusion d'un accord entre la Russie et l'Ukraine, la chute de la ville stratégique de Debaltseve, dans l'est du pays, aux mains des séparatistes prorusses, a porté un coup sévère au processus de paix. Mais la France et l'Allemagne, parrains de la feuille de route "Minsk 2", veulent croire que ce n'est pas encore un coup fatal.

Le président ukrainien, Petro Porochenko, a tenté de sauver la face en affirmant avoir ordonné la retraite "planifiée et organisée" de plusieurs milliers de soldats ukrainiens qui étaient encerclés à Debaltseve. Mais c'est bien une débâcle qu'a subie l'armée de Kiev: elle dénombre une quinzaine de tués, 173 blessés, plus de 80 hommes portés disparus et au moins 90 capturés par les rebelles. Les militaires survivants ont raconté avoir subi des assauts constants durant leur fuite: "Ils nous tiraient dessus de partout à l'arme automatique et au...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias