Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

La probabilité d’attentats augmente

Les événements récents en France et en Allemagne accroissent le danger en Suisse.

04 août 2016, 23:47
/ Màj. le 05 août 2016 à 00:01
QUALITY REPEAT: IMAGE DIGITALLY BLURRED. THE PERSON ON THE IMAGE IS NO SUSPECT - Swiss police officers control a car at the Geneva airport, during a high level of alert, in Geneva, Switzerland, Thursday, December 10, 2015. Police in Switzerland are hunting for four terror suspects, according to reports. Police believe the men are linked to the Paris attacks of November. According to local media a first suspect has been arrested. (KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi) QUALITY REPEAT: SWITZERLAND LEVEL VIGILANCE ATTACK

Berne

Philippe Boeglin

Les récentes agressions en France et en Allemagne ne restent pas sans impact sur la Suisse. Elles influent directement sur la situation sécuritaire, bien qu’elles ne la chamboulent pas complètement.

Ce qui ne change pas, c’est l’évaluation de la menace terroriste, qui se maintient à un niveau élevé. En revanche, ce qui a évolué, c’est la probabilité d’une attaque: celle-ci a augmenté.

Pas une cible prioritaire

Certes, la Suisse ne représente pas une cible prioritaire; elle n’a pas dépêché de troupes dans les zones de conflit où l’Etat islamique (EI) sévit, en Syrie et en Irak notamment. Mais elle n’est pas à l’abri d’un quelconque imitateur et d’un agresseur isolé, prévient le Service de renseignement de la Confédération (SRC).

«La multiplication actuelle des attentats en Europe et la forte attention publique qu’ils provoquent accroissent la probabilité d’actes similaires perpétrés», relève Isabelle Graber, cheffe de la communication du...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias