Réservé aux abonnés

La réforme de l’armée relancée

Le National s’est rallié hier au projet après l’avoir coulé en juin dernier. Mais rien ne pourra être fait sans un budget militaire de 20 milliards pour quatre ans.

02 déc. 2015, 23:23
/ Màj. le 03 déc. 2015 à 00:01
ZUR HEUTIGEN DEBATTE IM NATIONALRAT UEBER DIE ARMEEREFORM STELLEN WIR IHNEN AM DONNERSTAG, 18. JUNI 2015, FOLGENDES ARCHIVBILD ZUR VERFUEGUNG  -  Infantry recruits stand in a row on a green field, pictured on May 17, 2013, in the infantry recruit school of the Swiss army in Colombier, canton of Neuchatel, Switzerland. (KEYSTONE/Christian Beutler)



Rekruten der Infanterie stehen auf der gruenen Wiese in Reih und Glied, aufgenommen am 17. Mai in der Infanterie RS 5 (Rekrutenschule) in Colombier, Kt. Neuenburg. (KEYSTONE/Christian Beutler) SCHWEIZ SESSION NATIONALRAT ARMME

La réforme de l’armée est relancée. Le National s’y est rallié hier après avoir coulé le projet en juin. Pour sortir cette révision de loi de l’ornière, il l’a assortie d’une exigence financière: un plafond quadriennal de 20 milliards de francs. Le dossier retourne au Conseil des Etats.

L’UDC, qui plaidait pour une armée de 120 000 militaires et un budget de 5,4 milliards par an, a mis de l’eau dans son vin. Idem pour la gauche qui souhaitait se contenter de 80 000 soldats et de 4,4 milliards. Comme il y a six mois, ils n’ont pas réussi à impose...