Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

La SSR reste sous pression

Pour l'Union suisse des arts et métiers, il est temps d'ouvrir le débat sur le mandat de service public de la SSR, trois mois après le vote populaire sur la redevance.

08 sept. 2015, 17:05
data_art_9430130.jpg

"Il faut garder la casserole sur le feu", image Jean-François Rime. Le président de l'Union suisse des arts et métiers (Usam) n'entend pas relâcher la pression sur la SSR (Société? suisse de radiodiffusion et télévision) après le scrutin de juin, où le peuple suisse a accepté d'un souffle - moins de 4000 voix - la nouvelle redevance radio-TV.

Pour l'Usam, la forte opposition qui s'est exprimée à cette occasion montre l'urgent besoin de mener un large débat sur le mandat de service public de la SSR. "Cette exigence a été exprimée de toutes parts durant la campagne de votation. Il est temps d'ouvrir ce débat", estime le Fribourgeois. Qui n'en démord pas: "La SSR est devenue trop grande et trop chère."

Hasard du calendrier ou non, c'est hier aussi que la SSR a annoncé de nouvelles mesures d'économies pour 40 millions de francs (voir ci-dessous). "Je suis très content que...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias