Réservé aux abonnés

Le bras de fer se poursuit sur les sociétés actives à l’étranger

Les sénateurs ne veulent pas imposer de normes strictes aux multinationales pour être «responsables».

10 mars 2020, 00:01
DATA_ART_13414662

Le bras de fer se poursuit entre les deux Chambres du Parlement au sujet de l’initiative populaire pour des multinationales responsables. Après le National la semaine passée, c’était au tour du Conseil des Etats de camper sur ses positions. La perspective d’une votation populaire se rapproche dès lors.

L’objet du litige entre les deux Chambres porte sur la teneur du contre-projet indirect à cette initiative soutenue par 120 organisations non gouvernementales qui veut imposer aux multinationales suisses un devoir de diligence en matière de droits de l’homme et de l’environnement dans leurs activ...