Le canton de Vaud prend des mesures d'urgence

Depuis que la canicule et la sécheresse frappent les Vaudois, l'Etat-major cantonal a décidé d'agir et de planifier l'approvisionnement en eau des bovins. Le bétail des Préalpes et du Jura vaudois va bénéficier de huit bassins alimentés à partir du début de la semaine prochaine.
25 août 2015, 16:12
Le troupeau de bovins a été heurté par un convoi ferroviaire.

Les conditions météorologiques actuelles ont conduit l’Etat-major cantonal à planifier, avec le Département de l’économie et du sport et l’Armée, l’approvisionnement en eau des bovins se trouvant dans les alpages du Jura et des Préalpes vaudoises.

La surveillance des cours d’eau se poursuit également et le pompage agricole en rivière est interdit. L’interdiction de faire du feu en forêt est étendue dès aujourd’hui sur tout le territoire cantonal pour les habitants par décision du Département du territoire et de l’environnement.

L’Etat-major cantonal de conduite est actuellement dans une phase de planification avec les partenaires cantonaux. L’évolution des conditions météo entraîne les autorités à ne pas se précipiter et à apporter une amélioration d’ici à la fin du mois de juillet. Une demande d’aide en cas de catastrophe a été acceptée ce matin. 

Approvisionnement en eau du bétail dans les alpages

Les bovins placés dans les alpages situés dans les Préalpes et dans le Jura vaudois, entre
St-Cergue et Provence, manquent d’eau. 45'000 têtes de bétail sont réparties dans l’ensemble des alpages du territoire cantonal (20'000 dans le Jura et 25'000 dans les Préalpes) et leur consommation en eau est conséquente. La demande d’appui subsidiaire adressée à l’Armée afin de les alimenter par voie terrestre et aérienne va permettre de mettre en place huit bassins pour effectuer la distribution. Deux bassins de 35m3 seront situés aux abords du lac de Joux, les six autres de 53m3 chacun seront situés dans le secteur St-
Cergue - Provence.

Dès ce lundi 20 juillet, les 2 bassins situés aux abords du lac de Joux seront exploitables par les agriculteurs. Les autres bassins seront alimentés de manière progressive à l’aide d’hélicoptères de l’Armée. Une ligne téléphonique avec un numéro unique (021 316 51 21) sera disponible à partir de ce
lundi matin et pour toute la durée du plan afin que les exploitants d’alpages puissent se
renseigner et communiquer leurs besoins.