Réservé aux abonnés

Le capital humain comme richesse

Portrait du Neuchâtelois Martin Vetterli, futur patron de l’EPFL.
22 juin 2016, 23:16
/ Màj. le 23 juin 2016 à 00:01
Portrait de Martin Vetterli, futur president de l'EPFL l'Ecole polytechnique federale de Lausanne



Bevaix, le 05.06.2016

Photo : Lucas Vuitel EPFL

Sophie Winteler

Pour la photo, Martin Vetterli hésitait entre les gorges de l’Areuse – terrain de jeu de ses essais photographiques de jeunesse – et la Pointe-du-Grain, son jardin d’enfance. L’agenda a dicté au plus court, le lac. Depuis que le Neuchâtelois de Cortaillod a été nommé à la succession du président de l’EPFL, son rythme de vie est encore plus intense. Si cela est possible! Un jour à Bruxelles, le suivant à New Dehli, avec un pied à Berne au Fonds national suisse et un autre à l’EPFL dans son labo de communication audiovisuelle.

Puis il pendule, toujours en train, de Grandvaux (VD) o...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois