Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Le combat contre Exit continue

Ils voulaient empêcher leur aîné d’y avoir recours.

06 juin 2017, 00:14

A Genève, les deux frères qui voulaient empêcher leur aîné de mourir avec l’aide d’Exit Suisse romande poursuivent leur combat en justice contre l’association. Ils ont recouru contre la décision de non-entrée en matière du Ministère public.

Dans son ordonnance du 16 mai, dont l’ats a pris connaissance hier, le Ministère public écarte toute omission de prêter secours. Les deux frères avaient porté plainte contre Exit fin octobre. Ils estimaient que leur aîné, âgé de 82 ans, était en parfaite santé physique et que son désir de mourir était lié à une dépression. Or l’Association pour le droit de mourir dans la dignité ne lui avait pas proposé d’aide psychologique.

Exit faisait valoir le fait qu’elle apporte désormais son aide aux personnes atteintes de «polypathologies invalidantes liées à l’âge». Mais ce critère ne correspond pas aux exigences de l’Académie suisse des sciences médicales (ASSM): le patient doit être capable de...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias