Le Fonds Bruno Manser dénonce quatre banques en Suisse

Quatre banques établies en Suisse feraient affaires avec le clan Taib selon le fonds Bruno Manser qui les a dénoncées au ministère public de la Confédération.
07 août 2015, 10:53
Des travailleurs chargent des troncs d'eucalyptus sur un camion en Malaysie.

Le Fonds Bruno Manser a dénoncé auprès du Ministère public de la Confédération (MPC) quatre banques qui font des affaires avec le clan Taib dans la province du Sarawak, en Malaisie. Les banques visées sont UBS, Edmond de Rotschild, Pictet & Cie et la Deutsche Bank.

Le fonds leur reproche de soutenir une organisation criminelle, a indiqué mardi le Fonds Bruno Manser, basé à Bâle. Il se joint ainsi à la démarche du conseiller national socialiste Carlo Sommaruga qui a demandé au MPC de considérer le clan Taib comme une organisation criminelle et de bloquer son argent.
 
Selon l'organisation bâloise, le chef du gouvernement du Sarawak, Abdul Taib Mahmud, alias Taib, est le principal responsable et profiteur de l'exploitation des forêts. L'homme est au pouvoir depuis 1981.
 
Vingt milliards de dollars
 
Le Fonds Bruno Manser estime que le clan Taib a amassé 20 milliards de dollars grâce à la corruption, les monopoles et les abus d'autorité.
 
Lors d'un procès pour le divorce d'un membre du clan, un tribunal de Kuala Lumpur a établi qu'un des fils de Taib possédait 111 comptes bancaires dans 11 pays. Il disposerait de 100 millions de dollars dans les banques UBS, Edmond de Rotschild et Pictet & Cie.
 
Le Fonds Bruno Manser lutte pour la préservation des forêts en Malaisie et pour la défense des populations qui y vivent, en particulier au Sarawak. Créateur du fonds, Bruno Manser a longtemps séjourné dans cette région. Il y a disparu en mai 2000.