Réservé aux abonnés

Le paquet de cigarettes ne sera pas davantage taxé

Berne ne pourra pas augmenter la taxe. Le prix ne va pas changer, à moins que les producteurs ne sévissent.
28 févr. 2017, 23:03
/ Màj. le 01 mars 2017 à 00:01
Ein Mitarbeiter der Selecta fuellt an der THEMENBILD --- Papiermuehlestrasse in Bern das Fach eines Snackautomaten mit Zigaretten auf, am 12. Juni 2007. Die Zigaretten in der Schweiz werden 20 Rappen teurer. Dies liegt nicht an einer weiteren Erhoehung der Tabaksteuer, wie sie der Bundesrat pruefen will, sondern an den teureren Rohstoffen, wie Lars-Olaf Brendel, Sprecher des Marktleaders Philip Morris, am Samstag, 21. Juni 2008 in einem Beitrag von Radio DRS sagte. Der Preisaufschlag wurde per 1. Juni beschlossen und wird fuer die Konsumenten in den kommenden Wochen spuerbar.(KEYSTONE/Gaetan Bally) SCHWEIZ ZIGARETTENPREISE

Le prix des cigarettes n’augmentera pas en Suisse ces prochaines années, à moins que les producteurs ne l’imposent. Suivant le National, le Conseil des Etats n’a pas donné au Conseil fédéral, hier, la compétence de revoir la taxe à la hausse.

De 2005 à 2015, le prix pour la marque la plus vendue est passé de 6fr. à 8fr.50. Sur ce renchérissement, 90 centimes résultent d’une augmentation de la taxe et 1fr.60 d’une hausse des prix décidée par l’industrie. L’impôt représentait ces dix dernières années entre 52,8% (2015) et 56,7% (2009) du prix du paquet.

Une hausse de la taxe de dix centimes génère...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois