Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Le PDC présente son initiative "Aider les familles!" à Berne

Le PDC a présenté vendredi devant la presse à Berne son initiative "Aider les familles!" qui sera soumise au peuple le 8 mars. Un million de foyers en profiteront, selon les initiants. Les opposants dénoncent un cadeau fiscal injuste.

23 janv. 2015, 14:15
A nine-year-old boy and his eight-year-old brother are having lunch with their mother and a 6 month old baby, during the school lunch break, pictured in Daillens in the canton of Vaud, Switzerland, on November 5, 2014. (KEYSTONE/Laurent Gillieron)

Après les entreprises, au tour des familles de profiter d'exonérations fiscales. Fort de cette devise, le PDC a présenté vendredi devant la presse à Berne son initiative "Aider les familles !" qui sera soumise au peuple le 8 mars. Un million de foyers en profiteront, selon les initiants.

Le texte demande l'exonération fiscale des allocations pour enfants et de celles octroyées pour la formation professionnelle. Pour les élus PDC emmenés par leur président Christophe Darbellay, cette initiative aidera l'ensemble des familles. Car aujourd'hui, c'est presque devenu la règle de cumuler deux revenus pour joindre les deux bouts.

En Suisse, à peine 6% de tous les enfants vivent dans des familles à hauts revenus, alors que 73% sont issus de familles dotées d'un revenu imposable inférieur à 100'000 francs, rappelle le comité. Ces familles ont besoin d'aide maintenant sans attendre.

Soutien de l'UDC?

L'initiative PDC a le soutien des Evangéliques, de l'Union démocratique fédérale (UDF) et de Pro Familia Suisse. Les élus UDC du Parlement avaient voté contre l'an dernier mais beaucoup ont depuis changé d'avis. Le mot d'ordre du parti tombera samedi. Certaines sections cantonales ont déjà recommandé le oui, à l'instar de l'UDC Vaud.

Cadeau fiscal injuste

L'initiative du PDC visant à exonérer les allocations familiales d'impôts n'est pas le bon moyen pour aider les familles. Sans proposer de meilleure solution de soutien, un front de parlementaires fédéraux issus de tous les partis sauf l'UDC a dénoncé jeudi un cadeau fiscal injuste.

Le texte part d'une bonne intention, ont reconnu ses détracteurs devant la presse à Berne. Mais il rate le coche en n'aidant pas les familles modestes. L'initiative créera en outre un 1 milliard de francs de manque à gagner et aura des conséquences négatives pour la grande majorité des parents.

A l'échelon fédéral, seule les familles de la classe aisée ou moyenne supérieure bénéficieraient de l'exonération alors qu'elles n'en ont pas besoin. La moitié des ménages avec enfant ne paient pas d'impôt fédéral direct. L'effet serait tout aussi injuste à l'échelon cantonal et communal puisque les plus riches verront leur note d'impôt baisser le plus fortement.

Votre publicité ici avec IMPACT_medias