Réservé aux abonnés

Le PS oublie-t-il le reste de la gauche?

28 juin 2016, 23:39
/ Màj. le 29 juin 2016 à 00:01
Christian Levrat, Praesident SP Schweiz lanciert das Referendum gegen die Unternehmenssteuerreform III (USR III), am Dienstag, 28. Juni 2016, in Bern. Mit einer symbolischen Aktion auf dem Bundesplatz und einer wird das Referendum gegen die Unternehmenssteuerreform III (USR III) lanciert. Das Referendum betrachtet die Partei als noetig, weil sie in der USR III unter anderem zu viele neue Privilegien und Schlupfloecher zugunsten von Firmen und Grossaktionaeren sehe. (KEYSTONE/Peter Schneider) SCHWEIZ REFERENDUMG GEGEN USR III

Laura Drompt

Journalistes et politiciens devaient se frayer un passage, hier, entre les pots du marché aux fleurs de Berne. Sur la Place fédérale, une banderole invitait à s’opposer à la troisième réforme de l’imposition des entreprises (RIE III), devant une charrette chargée de cartons représentant les «cadeaux fiscaux» de la nouvelle loi.

Sur la photo officielle, seule figure une partie des référendaires. Les représentants des Verts, de Solidarités, du POP, d’Attac ou encore de la Communauté genevoise d’action syndicale n’ont pas été invités à la fête organisée par le Parti socialiste suisse, ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois