Le salaire minimum réclamé est deux fois plus élevé que le SMIC français

Le salaire minimum demandé par les syndicats représentent le double du SMIC français. L'initiative de l'Union syndicale suisse demande un salaire minimum de 22 francs de l'heure pour une semaine à 40 heures.

16 janv. 2013, 15:19
26% des sondés estiment que la limite supérieure de salaire doit se situer à un million de francs ou en dessous.

Le salaire minimum réclamé par les syndicats est le plus élevé des pays de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) qui connaissent un tel système, selon le SECO. Il correspond par exemple au double du SMIC français.

L'initiative de l'Union syndicale suisse (USS) demande un salaire minimum de 22 francs de l'heure (année de référence 2011), soit un salaire mensuel d'environ 3800 francs pour une semaine de 40 heures ou 4000 francs pour une semaine de 42 heures. Le salaire minimal doit être indexé régulièrement sur l'évolution des salaires et des prix dans une mesure qui ne peut être inférieure à l'évolution de l'indice des rentes de l'AVS.

Avec 22 francs de l'heure, soit 17,80 euros, la Suisse serait nettement en tête en comparaison européenne, selon les calculs du Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO) présentés dans le message du Conseil fédéral. A titre de comparaison, le salaire minimum interprofessionnel de croissance (SMIC) en France s'élève à 9,43 euros depuis le 1er janvier 2013.

La valeur proposée par les initiants est aussi près de deux fois supérieure au montant du salaire minimal en Irlande, et même plus du double de celui des Pays-Bas. Elle est de 74% plus élevée qu'au Luxembourg, qui pratique le salaire minimal le plus haut d'Europe.

Les pays voisins que sont l'Allemagne, l'Italie et l'Autriche, ainsi que les pays scandinaves, n'ont pas de salaire minimal national. Comme la Suisse, ils disposent de nombreuses conventions collectives de travail par branches prévoyant des salaires minimums.