Revue de presse: des non-vaccinés virés chez Swiss, prostitution d’ados sur le Net, technologies interdites d’exportation,… les titres de ce dimanche

Ouverture par la Suisse d’une enquête pour crimes de guerre en Ukraine, augmentation de la manipulation psychologique en ligne ou employés non vaccinés de Swiss cloués au sol font partie des thèmes abordés par la presse dominicale. Voici les principales informations, non confirmées à Keystone-ATS.
12 juin 2022, 08:59
On fait pour vous le tour des principales nouvelles dévoilées par les journaux dominicaux (illustration).

Enquête suisse pour crime de guerre en Ukraine

SONNTAGSBLICK: La Suisse a ouvert une enquête pour crime de guerre en Ukraine. Selon le SonntagsBlick, l’Office fédéral de la police (Fedpol) a interrogé des témoins potentiels en Suisse. Il s’agit de personnes ayant fui l’Ukraine. L’objectif est de recueillir des témoignages et des preuves. Celles-ci doivent servir à pouvoir réagir rapidement par la suite à d’éventuelles demandes d’entraide judiciaire, notamment de la Cour pénale internationale de La Haye. Il serait également possible que le Ministère public de la Confédération ouvre lui-même une procédure au cas où des auteurs présumés de crimes de droit international se trouveraient sur le sol suisse. Mais jusqu’à présent, aucune procédure de ce type n’est en cours.


Certaines technologies interdites à l’exportation

SONNTAGSBLICK: Le groupe de recherche Conflict Armament Research (Car) a trouvé un module GPS d’une entreprise suisse dans un drone de reconnaissance et de surveillance russe de type Orlan-10. Le drone avait été trouvé en 2016 dans l’est de l’Ukraine, rapporte le SonntagsBlick. Le module GPS de l’entreprise de Thalwil (ZH) a été vendu en 2012 et est arrivé en Russie via plusieurs étapes. Dans ce cas, l’entreprise, en lien avec l’EPFZ, et la Confédération ont connaissance de l’utilisation militaire du module prévu pour un usage civil. Au moment de la vente, cette technologie ne faisait toutefois l’objet d’aucune restriction à l’exportation. Depuis l’introduction de sanctions contre la Russie le 4 mars 2022, il est interdit d’exporter cette technologie.


Swiss: une partie des employés non vaccinés licenciés

LE MATIN DIMANCHE/SONNTAGSZEITUNG: Malgré le manque de personnel, Swiss n’autorise pas ses employés non vaccinés contre le Covid-19 à travailler, rapportent Le Matin Dimanche et la SonntagsZeitung. Cela représente 150 pilotes et employés de cabine. Swiss a même commencé à licencier, mais ne veut pas indiquer combien de licenciements ont déjà été prononcés. Swiss justifie sa décision entre autres par l’évolution incertaine de la situation en automne et par le fait que la vaccination correspond toujours aux recommandations des autorités. En outre, les consignes d’entrée diffèrent selon la destination. Il est trop complexe de devoir tenir compte du personnel non vacciné lors de la planification des vols. Cette semaine Swiss a annoncé la suppression de 100 vols en juillet-août en raison d’un manque de personnel.


Prostitution de jeunes sur le Net: manipulation psychologique en ligne

LE MATIN DIMANCHE: De plus en plus de jeunes se font piéger par des prédateurs sexuels qui les encouragent à se prostituer sur internet en fournissant des images contre de l’argent, rapporte Le Matin Dimanche. Cette façon de procéder fait partie des techniques de manipulation psychologique en ligne, soit l’ensemble des moyens employés par les prédateurs pour gagner la confiance d’un mineur afin d’obtenir du contenu pédopornographique. «Les adolescents font face à toujours plus de sollicitations qui les poussent à consommer toute sorte de choses […], alors ils sont tentés par cette promesse d’argent facile», alerte Homayra Sellier, présidente de l’association Innocence en danger, citée dans le journal. Outre l’argent, les sentiments peuvent aussi pousser les enfants à envoyer des photos. La pandémie a aggravé la tendance. L’Office fédéral de la statistique, qui répertorie les chiffres de ce type de manipulation depuis 2020, a enregistré 141 cas l’an passé, soit 8% de plus que l’année précédente. Selon les associations, les cas seraient bien plus nombreux.


Une majorité pour une taxe sur les billets d’avion 

NZZ AM SONNTAG: Une taxe sur les billets d’avion pour des raisons de politique climatique est susceptible de réunir une majorité: 72% de la population soutiendraient une taxe d’incitation, selon un sondage représentatif de l’institut GfS Zurich, relayé par la NZZ am Sonntag. Il a été réalisé auprès de 1000 personnes. Deux personnes sur cinq (42%) sont favorables à une hausse de 30 francs pour les vols courts et de 120 francs pour les long-courriers. Les plus jeunes penchent plutôt pour la taxe la plus basse possible. Trois quarts des sondés souhaitent que les recettes soient affectées à des projets de protection du climat suisses. Un peu plus de la moitié souhaite promouvoir le trafic ferroviaire international. Le sondage a été effectué sur mandat de l’organisation environnementale actif-trafiC. L’Association transport et environnement (ATE) est elle aussi favorable à une taxe sur les billets d’avion. Elle prévoit de lancer une initiative populaire dans ce sens en 2023.


Millions détournés chez Julius Baer

SONNTAGSZEITUNG: Un couple a porté plainte contre la banque Julius Baer et lui réclame plus de 22 millions de francs de dommages et intérêts. Selon la SonntagsZeitung, un ancien collaborateur de la banque aurait détourné plusieurs millions de francs pendant des années pour financer son train de vie somptueux – notamment des biens immobiliers en Suisse, un yacht en Méditerranée et une voiture de luxe. «Le conseiller de Julius Baer traitait le patrimoine du client comme s’il s’agissait du sien. En même temps, il présentait les retraits comme des investissements du client», explique l’avocat du couple dans le journal. Pourtant les systèmes de sécurité de la banque n’ont pas donné l’alerte lors des paiements douteux, ajoute-t-il. La banque ne s’exprime pas sur le cas. «Nous ne pouvons pas prendre position sur des affaires supposées ou réelles concernant les clients», indique une porte-parole.

par Keystone - ATS