Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Les aumôniers, des sentinelles

La conseillère fédérale Simonetta Sommaruga a salué le travail de prévention effectué à la prison de Pöschwies.

02 févr. 2018, 00:01
DATA_ART_11903842

Un imam employé à plein-temps par une prison: ce cas, rare, est celui du pénitencier Pöschwies, le plus grand de Suisse, à Regensdorf (ZH). Cet imam est aussi le premier à se spécialiser, à l’Université de Berne, dans le travail d’aumônerie en prison. Lors d’une visite, hier à Pöschwies, la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga a indiqué que la concrétisation du Plan d’action national de lutte contre la radicalisation et l’extrémisme violent, adopté en décembre, était en cours d’élaboration.

Sakib Halivovic ne cache pas sa fierté d’être le premier étudiant musulman du certificat d’études (CAS) «Aumônerie dans l’application des peines et des mesures» de l’Université de Berne. «J’y suis des cours avec les représentants de toutes les religions», explique-t-il. C’est un point important, précise Frank Stüfen, aumônier protestant à Pöschwies, responsable du CAS.

Simonetta Sommaruga, cheffe du Département fédéral de justice et police (DFJP), l’a rappelé: «Tout le monde a droit,...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias