Les comptes 2011 du canton du Jura bouclent sur un bénéfice

Les comptes 2011 de l'Etat jurassien bouclent sur un résultat positif, moins important que prévu. Un cinquième exercice consécutif dans le noir pour le dernier-né des cantons suisses.
05 août 2015, 15:51
Drapeau jurassien

Les comptes présentent un bénéfice de 800'000 francs alors que le budget tablait sur un excédent des revenus de 5,5 millions de francs.

«Les comptes incitent à la retenue», a analysé ce mercredi le ministre jurassien des finances Charles Juillard, qui n'a cependant  pas caché sa satisfaction devant ce résultat. «Nous ne sommes pas la Grèce de la Suisse ni de la Suisse romande», a ajouté le ministre.

Situation saine

La situation financière de l'Etat est saine mais pas sans risques. Les principales augmentations de recettes ont un caractère volatil, en particulier les montants reçus par la Confédération au titre de la péréquation financière. Cela au contraire des charges qui elles progressent dans la durée.

Sur le plan fiscal, les recettes liées aux personnes physiques ont augmenté de 3 millions de francs par rapport à 2010 pour  s'établir à 206 millions. Ce montant est toutefois inférieur de 5,7 millions à celui inscrit au budget. Dans le Jura, le niveau des salaires stagne.

Bonne santé des entreprises

La reprise économique et la bonne santé financière des entreprises ont permis de compenser ce manque à gagner. Les rentrées  fiscales des personnes morales ont atteint 41 millions de francs, en  hausse de 3,5 millions par rapport à 2010 et de 6,3 millions par  rapport au budget.

Comme les années précédentes, le canton du Jura a maintenu en  2011 ses investissements à un haut niveau. La part nette à la charge de l'Etat s'élève à 46,5 millions de francs pour un montant total  investi sur le territoire cantonal supérieur à 200 millions. Les  routes et les bâtiments ont absorbé l'essentiel de ces montants.

Le gouvernement entend poursuivre sa réflexion sur la baisse de  la fiscalité mais n'a pas pris de décision après avoir décidé en  2011 d'en ajourner l'entrée en vigueur. «On ne peut pas ne rien faire», a souligné Charles Juillard dans une allusion à la baisse de  la fiscalité des personnes morales dans le canton de Neuchâtel.