Les conditions de Bremgarten (AG) à l'ouverture d'un centre pour requérants d'asile dans sa commune

L'exécutif de Bremgarten (AG) pose des conditions à l'installation d'un centre national pour requérants d'asile sur la place d'armes. Il exige l'élaboration d'un concept de sécurité et la mise en place de zones d'exclusion.

23 janv. 2013, 13:15
La Ferme Matile, situee dans le village de Fontainemelon NE, photographiee ce mardi 11 aout 2009, heberge depuis le 4 aout dernier, les 38 requerants d'asile qui etaient jusque-la, loges dans un abris PC des Hauts-Geneveys. Avec une capacite de 80 lits, le nouveau centre pour requerants d'asile, offre des conditions plus favorables aux requerant. (KEYSTONE/Sandro Campardo)

L'exécutif exige en premier lieu que la sécurité des habitants soit assurée, a-t-il indiqué mercredi. Le dispositif de sécurité doit être mis en place en coordination avec la police cantonale et les polices régionales.

Les autorités demandent aussi la mise en place d'un concept d'accompagnement et d'occupation des requérants. Les enfants des requérants ne pourront pas fréquenter l'école de Bremgarten, car elle ne dispose pas des capacités nécessaires pour les accueillir.

Zones d'exclusion

L'exécutif exige aussi la mise en place de zones d'exclusion pour les requérants. Il s'agit des écoles pendant les heures de cours et la vieille ville les jours de foire.

Les autorités communales souhaitent également que la Confédération vienne expliquer son projet à la population. Elles attendent des autorités fédérales qu'elles prennent en charge les coûts supplémentaires.

Jusqu'à 150 requérants

La Confédération prévoit d'installer dès le mois de mai jusqu'à 150 requérants dans les bâtiments de la place d'armes de Bremgarten. Il s'agirait de personnes dont les demandes ont peu de chance d'être acceptées.

En plus de Bremgarten, d'autres sites militaires ont été retenus pour accueillir des requérants. Il s'agit de Rüschegg (BE) et d'Alpnach (OW). Ces trois sites devraient être fonctionnels en mai.

D'autres ont été retenus à Medel (GR), Bedretto (TI), Airolo (TI) et les Rochats (VD), dans le Jura vaudois. Un centre provisoire a ouvert ses portes en octobre dans des baraquements militaires à Sufers (GR).