Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Les douanes en connaissent un rayon X dans la lutte antifraude

Un camion des gardes-frontière va scanner les poids lourds suspects.

22 sept. 2015, 21:28
data_art_9471165.jpg

Philippe Villard

Dans la pénombre d'une cabine fermée, les yeux rivés sur leurs écrans de contrôle, deux gardes-frontière spécialement formés inspectent, tels des docteurs scrutant les organes d'un patient, l'image du camion qui se reconstitue sous leurs yeux. Moteur, sièges, installations frigorifiques, nombre de palettes, roues, réservoirs, châssis... tout apparaît "en clair". Un doute? Une anomalie? Et hop, d'un clic, ils sélectionnent une zone pour une analyse approfondie. Leur travail s'opère dans des installations embarquées sur un camion qui, tout au long des quelques minutes de l'opération avance au pas, de manière totalement autonome.

L'engin qui déploie jusqu'à 4 mètres de haut un portique de scannage peut passer tout un poids lourd aux rayons X, de la cabine à la remorque ou au container, mais sans irradier le chauffeur sorti du véhicule. " Il s'agit de rendre visible l'invisible ", résume Jules Anderson qui représente la société anglaise Smiths, conceptrice...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias