Les "Pirates" manquent l'abordage

Le RC Nyon s'est incliné samedi en finale du championnat face à Zurich (21-17).

16 juin 2014, 13:00
data_art_8148407.jpg

sports@lacote.ch

Quand ça ne veut pas, ça ne veut pas. Finaliste du championnat suisse pour la troisième année consécutive, le RC Nyon devra se contenter, cette année encore, de la place de vice-champion. Malgré une première mi-temps dominée par les Zurichois, les "Pirates" auront eu l'occasion d'y croire jusqu'au bout. Mais au coup de sifflet final, ce sont bien les Alémaniques, auteurs d'une excellente prestation, qui ont levé les bras en signe de victoire (21-17).

" Ici, c'est Nyon! ", scandaient avant le début de la rencontre les quelques dizaines de supporters nyonnais qui avaient fait samedi le voyage de Winthertour. Mais dès le coup d'envoi, GC ne manquait pas de leur rappeler qu'ils se trouvaient en terres zurichoises. Le président nyonnais Jean-Pierre Pettman avait prévenu: les dix premières minutes seront décisives. Bien vu. Déterminés et surmotivés, les Zurichois entamaient la rencontre le couteau entre les dents. Mettant les visiteurs sur le reculoir, ils concrétisaient leur premier temps fort par un essai parti d'une pénalité rapidement jouée à la main, la virtuosité des arrières zurichois faisant le reste (7-0, 6 e ).

" Ils nous ont pris à la gorge d'entrée , lâche Gabriel Lignières, le talonneur nyonnais. En début de match, ils nous ont empêchés de développer notre jeu. Et nous nous sommes un peu trompés tactiquement. " Si les protégés de John Etheridge se montraient convaincants en mêlée, ils ne parvenaient toutefois pas à se libérer du pressing des "bleu", qui accentuaient leur avance sur pénalité (12 e ). Profitant de l'expulsion temporaire de Quermener, les joueurs d'outre-Sarine enfonçaient le clou moins de dix minutes plus tard par un groupé pénétrant d'une redoutable efficacité qui terminait sa route derrière la ligne (15-0).

 

Supériorité infructueuse

 

Alors que les affaires nyonnaises semblaient bien mal engagées, le vent semblait vouloir tourner en fin de première période: après avoir marqué leurs trois premiers points sur pénalité, les "Pirates" bénéficiaient de l'expulsion temporaire, presque coup sur coup, de deux joueurs zurichois. Les joueurs de La Côte ne parvenaient toutefois par à profiter de cet avantage avant la mi-temps (15-3).

Comme lors de leur demi-finale face à Plan-les-Ouates, les Nyonnais entamaient la seconde mi-temps tambour battant. Et pouvaient enfin mettre à profit leur supériorité en mêlée. Des pénalités successives sifflées contre les Zurichois dans leurs 22 mètres se concluaient par un essai de pénalité qui permettait aux hommes de Colovray de revenir dans le match (15-10). Si les Zurichois parvenaient à reprendre un peu d'air sur un coup de pied de réparation (18-10, 62 e ), les efforts nyonnais étaient une nouvelle fois récompensés à la 65 e minute par un essai d'avants marqué par Lignières. La transformation de Raufaste permettait aux siens de revenir à une unité des "bleu" avec un quart d'heure à jouer. Quinze minutes qui voyaient le XV lémanique manquer les opportunités que se présentaient à lui. Et à cinq minutes du terme, les Zurichois, solides, crucifiaient les derniers espoirs nyonnais par une ultime pénalité.

 

Une Coupe pour oublier

 

A la grande joie des Alémaniques faisait contraste la détresse nyonnaise. Les yeux humides, joueurs et entraîneurs encaissaient le coup. " Aujourd'hui, on a manqué un peu de mental. Mais il ne faut pas oublier qu'il y a beaucoup de jeunes dans cette équipe ", rappelait l'habituel capitaine nyonnais Alfredo Burgener, suspendu pour cette finale. " Zurich a fait une super-saison, ils méritent ce titre , commentait pour sa part John Etheridge. On a fait quelques mauvais choix sur cette rencontre mais cette équipe a une base solide. Il va falloir continuer à avancer. Ce soir (ndlr: samedi) on se met sur le toit, et mardi on reprend le travail. "

Les Nyonnais auront en effet très vite l'occasion de se mettre du baume au coeur avec la Coupe suisse qui verra les "Pirates" affronter le Cern dimanche en quart de finale.