Les prévisions d'Apple sont décevantes

Les résultats d'Apple s'envolent grâce à la vente d'iPhone, mais les prévisions déçoivent.
25 août 2015, 16:13
199312444

Apple a affiché au 3e trimestre des hausses à deux chiffres de ses résultats grâce à un bond de ses ventes d'iPhone, toutefois décevantes par rapport aux attentes de Wall Street. La réaction de la Bourse a ainsi quelque peu éclipsé les envolées financières du groupe.

Entre début avril et fin juin, le bénéfice net du groupe a progressé de 38%, à 10,68 milliards de dollars (10,3 milliards de francs), par rapport à la même période de 2014. Le chiffre d'affaires d'Apple a lui enregistré une hausse de 32,5% à 49,61 milliards de dollars, contre 37,43 milliards un an plus tôt.

La première capitalisation boursière mondiale a dit avoir vendu 47,5 millions d'iPhone durant le 3e trimestre de cet exercice décalé. Il s'agit d'une croissance de 35% par rapport au trimestre comparable de l'an passé, mais aussi d'un recul de 22% sur les 61,2 millions de combinés vendus au 2e trimestre. Les analystes interrogés espéraient en moyenne 49 millions d'iPhone vendus.

Et pour le 4e trimestre, Apple a dit tabler sur un chiffre d'affaires de 49 à 51 milliards de dollars, une autre déception pour les experts qui espéraient arriver tout en haut de cette fourchette.

L'action Apple perdait ainsi plus de 6,70% à 121,99 dollars vers 22h GMT (minuit mercredi heure suisse) dans les échanges électroniques suivant la clôture de Wall Street.

"Trois fois plus vite"

Lors d'une téléconférence explicative avec des analystes, le directeur général Tim Cook a néanmoins souligné que ses ventes continuaient de croître "trois fois plus vite que le marché global des smartphones". Il a aussi affirmé que le taux de clients gagnés parmi les utilisateurs d'Android (le système d'exploitation mobile de Google) n'avait jamais été aussi élevé.

Les ventes d'iPhone ont notamment grimpé de 87% en Chine, un pays clé où le chiffre d'affaires total du groupe (+112% sur un an à 13,2 milliards de dollars) dépasse désormais celui réalisé en Europe (+19% à 10,3 milliards).

Apple Watch en question

Pour ce qui est d'un autre produit très en vue, la montre connectée Apple Watch lancée en avril, le groupe n'a pas dévoilé de résultats de ventes précis "pour ne pas donner d'indices à la concurrence" sur ce qui constitue sa première nouvelle catégorie d'appareils depuis 2010, a fait valoir sa direction.

Cette catégorie affiche un chiffre d'affaires en hausse de 49% sur un an, et de 56% sur un trimestre, à 2,6 milliards de dollars. Le directeur financier, Luca Maestri, a précisé que "l'Apple Watch a représenté bien plus que 100% de la croissance de la catégorie, et a plus que compensé le déclin des ventes d'iPod et d'accessoires".