Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Les rêves d'émigration sont tenaces

Les jeunes du Sud ont les yeux rivés sur l'Europe. La Suisse tente de les dissuader, mais elle table sur les perspectives de développement à long terme.

13 mars 2013, 00:01
data_art_6881689.jpg

Tataouine, une ville de 120 000 habitants aux portes du désert. Le printemps débute à peine, mais le sirocco fait déjà grimper la température. On est à 500 kilomètres de Tunis et de la zone côtière où se concentre le développement du pays. C'est le Sud traditionnel. Les perspectives d'emploi sont aussi maigres que la végétation. Résultat: tous les jeunes rêvent de l'eldorado européen.

Selon les chiffres du gouvernorat, plus de 3000 jeunes de Tataouine ont migré illégalement en Europe durant la période 2008-2011. Sur place, l'association Nour, qui tente de freiner le mouvement, cite des chiffres encore plus importants: 3400 départs en 2011, l'année de la plus forte émigration. En dépit de toutes les mises en garde, le rêve persiste. Youssef, 21 ans, et Moez, 20 ans, n'ont qu'une idée en tête: "brûler". Une expression locale qui traduit parfaitement leur volonté de prendre le large.

"Insensibles" au danger

Les...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias