Réservé aux abonnés

Les sept Sages vraiment très sages

En 2012, les conseillers fédéraux ont fait le moins de vagues possibles. Pour 2013, des élus souhaitent les voir passer la vitesse supérieure.

07 janv. 2013, 00:01
data_art_6702288.jpg

Il est fini, le temps de la zizanie où les conseillers fédéraux réglaient leurs comptes par médias interposés, en laissant filtrer des indiscrétions dans les journaux du dimanche. Les dissensions révélées par l'affaire libyenne (2008-2010) ou les prises de bec du temps de Couchepin, Merz et Blocher, sont révolues. Alors que l'heure de la rentrée politique a sonné - ce matin, Doris Leuthard lance la campagne en faveur de la modification de la loi sur l'aménagement du territoire, mise en votation le 3 mars -, c'est l'occasion de dresser le bilan du Conseil fédéral en 2012.

L'an dernier, la jeun...