Les skieurs ont pris d'assaut les stations vaudoises et fribourgeoises

Parkings bondés, bouchons, villages engorgés, accès bouclés: dimanche, les stations de ski vaudoises et fribourgeoises ont été prises d’assaut «dans une ampleur encore jamais vue».

24 janv. 2021, 19:58
Dimanche, les parkings des stations de ski vaudoises étaient pleins à partir du matin. (archives)

Les stations de ski vaudoises dans le Jura et dans les Alpes ont été prises d’assaut dimanche «dans une ampleur encore jamais vue». Un millier de voitures voulant se rendre au Mollendruz ont dû être détournées. Le canton de Fribourg a connu un scénario semblable.

Un nombre important de personnes ont voulu se rendre dans les stations de ski autant dans le Jura que dans les Alpes dimanche, a indiqué Jean-Christophe Sauterel, chef de la communication de l’Etat-major cantonal vaudois de conduite à Keystone-ATS. Aucune station n’a été épargnée.

 

 

Le parking du Mollendruz était complet dès 10h00. Un millier de voitures, qui souhaitaient se rendre au Mollendruz, ont ainsi dû rebrousser chemin. La colonne de voitures a atteint jusqu’à 6 kilomètres.

St-Georges complètement engorgé

En général St-Georges, au pied du Jura vaudois, ne connaît pas la foule. Dimanche, le petit village s’est retrouvé complètement engorgé.  Aux Pléiades, au-dessus de Montreux, le parking était complet encore plus tôt, à 09h30. Les accès ont été bouclés de 10h00 à 14h00.

Même scénario dans les Alpes vaudoises à Villars, aux Diablerets, à Leysin, aux Mosses où les parkings étaient pratiquement complets dès la matinée.

Même tableau à Fribourg

Le canton de Fribourg a connu des problèmes similaires. Les routes d’accès aux stations de ski de Moléson, des Paccots, de Rathvel, du Lac Noir, de La Chia et de Villarlod ont dû être momentanément fermées.

D’entente avec les différentes communes, un service de circulation a été mis sur pied par des pompiers, des polices locales et de la sécurité privée afin de gérer les flux de véhicules. La police cantonale fribourgeoise était également présente pour superviser et coordonner les dispositifs, notamment pour faciliter les accès aux services de secours, lesquels ont pu être garantis.