Votre publicité ici avec IMPACT_medias

L’huile d’olive cartonne comme jamais en Suisse

La quantité d’huile d’olive importée en Suisse a plus que doublé en vingt ans. Les 50% proviennent d’Italie.

12 août 2021, 17:25
L'Italie est le principal fournisseur d'huile d'olive de la Suisse.

Les importations d’huile d’olive en Suisse ont le vent en poupe: sur les vingt dernières années, la quantité a plus que doublé, passant de 7847 à 19’090 tonnes. La moitié de la quantité acheminée en Suisse provient d’Italie.

L’an dernier, la Suisse a importé 19’090 tonnes d’huile d’olive, en hausse d’un quart sur un an, écrit jeudi l’Administration fédérale des douanes. En valeur, les importations ont pour la première fois franchi la barre des 100 millions de francs pour s’établir à 101,5 millions. L’huile d’olive occupe le haut du pavé en raison de son prix élevé.

Sur le long terme, la demande pour cette huile a pris l’ascenseur: en vingt ans, les livraisons ont été multipliées par 2,5.

L’Italie est le principal fournisseur d’huile d’olive, la moitié de l’approvisionnement provenant du voisin méridional. L’Espagne tire son épingle du jeu avec une part d’un tiers. Comparativement, les prix se sont révélés bas pour cette dernière (3,60 francs/kg).

Avec une part d’un dixième, la Grèce complète le podium. Le prix moyen de l’huile grecque et italienne a atteint respectivement 6,10 et 6,30 francs par kilo.

Prix stables

Bien que les importations d’huile d’olive cartonnent, les prix sont restés stables sur le long terme, malgré leur évolution volatile, notamment en raison du taux de change de l’euro.

En 2020, le kilo d’huile d’olive à l’entrée s’inscrivait à 5,30 francs, retombant ainsi à son niveau «avantageux» de 2012.

Votre publicité ici avec IMPACT_medias