Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Loi sur les stupéfiants étoffée

Trente-cinq produits interdits ont été ajoutés.

01 déc. 2016, 23:16
/ Màj. le 02 déc. 2016 à 00:01

La Suisse vient d’ajouter 35 substances à sa législation sur les stupéfiants, qui en recense désormais plus de 200. «Parmi les produits interdits figurent surtout des drogues vendues sur Internet, venant le plus souvent d’Asie par la poste», a indiqué hier Monika Joos, cheffe de la section stupéfiants chez Swissmedic.

On décèle ensuite leur présence lors de tests des eaux usées dans les villes suisses. Les nouveaux produits de synthèse, ou nouvelles substances psychoactives (NPS), sont des substances de synthèse dont l’effet est semblable à celui des stupéfiants. On les appelle également euphorisants légaux, drogues sur mesure, ou encore produits chimiques de recherche.

Plusieurs pays européens ont adopté des législations qui interdisent d’emblée toute substance psychoactive pouvant remplacer celles déjà interdites. Quant aux évaluations des risques, elles ont souvent été abandonnées ou repoussées, ce qui fait que, bien souvent, les substances sont interdites dès leur identification. C’est ce qui...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias