Marchés financiers: le franc suisse gagne du terrain

Le franc suisse gagne du terrain face à d’autres devises majeurs. Grâce à une combinaison de plusieurs facteurs, la monnaie nationale reste une valeur refuge et aide à lutter contre l’inflation, mais cela pénalise les exportations.
23 juin 2022, 22:18
La devise helvétique bénéficie aussi de son statut de valeur refuge en cette période d'incertitude (illustration).

Le franc suisse gagnait du terrain jeudi face à plusieurs devises majeures, soutenu par le resserrement monétaire de la Banque nationale suisse (BNS) et son statut de valeur refuge alors que les marchés s’inquiètent d’une récession.

Pour Juan Manuel Herrera, de Scotiabank, ce beau parcours est le résultat d’une «combinaison» de facteurs.

Le franc suisse «profite encore de la hausse de taux de la BNS» d’un demi-point de pourcentage (à -0,25%), la semaine dernière, une première depuis 2007 qui a pris les cambistes de cours.

Mercredi, le président de la BNS, Thomas Jordan, a expliqué que, pour combattre l’inflation élevée, «il était probablement besoin de resserrer davantage» le taux directeur. «Cela confirme ce que le marché avait déjà anticipé», a commenté Brad Bechtel, de Jefferies.



Autre vent porteur, «le franc suisse réagit positivement à la baisse des taux américains», a ajouté Juan Manuel Herrera. Le rendement des emprunts américains à 10 ans a ainsi frôlé jeudi le seuil symbolique des 3%, une première depuis deux semaines.

Valeur refuge

La devise helvétique bénéficie aussi de son statut de valeur refuge en cette période d’incertitude, qui plombe les Bourses et les matières premières, inquiets d’une possible récession.

«C’est un peu l’alignement des astres» pour la monnaie suisse, résume l’analyste. 

Un franc suisse plus fort «les aide contre l’inflation», a souligné Brad Bechtel, «mais cela pénalise aussi leurs exportations».