Mesures antiterroristes renforcées en France

Le président français François Hollande a annoncé samedi avoir ordonné un renforcement, «dans les meilleurs délais» des mesures antiterroristes en France. Cette décision a été prise après l'intervention de l'armée française au Mali contre des groupes islamistes armés.

12 janv. 2013, 21:10
François Hollande a chargé son Premier ministre de renforcer le plan <<Vigipirate>>.

Il faut «prendre toutes les précautions nécessaires ici» face à la menace terroriste, et faire «procéder à la surveillance de nos bâtiments publics et de nos infrastructures de transport», a déclaré le président français lors d'une allocution à l'Elysée après une réunion du conseil de défense.

«J'ai donc demandé au Premier ministre Jean-Marc Ayrault de renforcer le plan ''Vigipirate'' pour procéder à la surveillance de nos bâtiments publics et de nos infrastructures de transport. Il fera en sorte que ces instructions puissent être exécutées dans les meilleurs délais», a ajouté M. Hollande.

Ce plan compte quatre niveaux d'alerte. Le niveau rouge implique de «prendre des mesures nécessaires pour prévenir le risque avéré de plusieurs attentats graves». Quand il passe à «écarlate», il vise à «prévenir le risque d'attentats majeurs, simultanés ou non».

''Vigipirate'' est au niveau rouge sans discontinuer depuis le 7 juillet 2005. Près de 1'200 militaires sont à ce titre déployés en permanence sur le territoire français pour sécuriser le territoire aux côtés de la gendarmerie, la police et la douane.

Auparavant, le groupe rebelle islamiste Ansar Dine avait menacé Paris des «conséquences» de son intervention à Konna pour les huit otages français retenus dans la zone du Sahel, mais aussi pour «tous ses ressortissants à travers le monde musulman».